Skip To Content

Parcours

Les ondes de la cale – Bruno Falibois

A travers ses photographies, Bruno Falibois dit explorer « les couches sédimentaires de (s)a mémoire sensible » afin de proposer « une topographie poétique du monde ». Avec Les Ondes de la cale, ce sont les strates les plus secrètes et inconscientes de sa mémoire que cet artiste né à Bordeaux d’une mère française métropolitaine et d’un père guadeloupéen entreprend aujourd’hui de mettre à jour : celles qui ont trait à l’histoire de ses origines, et de sa démarche artistique ainsi que du passé colonial de Bordeauxqui est aussi la nôtre puisqu’elles renvoient au passé esclavagiste de Bordeaux. De la cale de sa mémoire, Bruno Falibois, inspiré par un texte de Pierre Antoine Irasque, universitaire et commissaire d’exposition spécialiste notamment des questions décolonisées, a ainsi tiré huit photographies au noir et blanc puissamment organique et évocateur. Imprimés en grand formats, ces paysages fantomatiques aux confins de l’abstraction viennent enserrer les plaques de 8 rues dont les noms renvoient directement au commerce triangulaire : place Mareilhac, rue de Gramont, passage Feger, rue Desse, cours Journu-Auber, rue David-Gradis, cours de la Martinique, rue Colbert. Elles dessinent une autre topographie, secrète et inconsciente donc, mais aussi poétique et politique, de sa ville natale. Un parcours inauguré, quai des Queyries, par une performance de Kevin Hubert devant le buste de Toussaint Louverture.

Parcours gratuit.

Informations pratiques

  • 13 juin > 10 août 2021